Un chantier de reconstruction de muret en pierre sèche par les 1000 mains à la pâte
Un chantier de reconstruction de muret en pierre sèche par les 1000 mains à la pâte
Vincent Nguyen - Région Occitanie
En plein air, Rencontre

Rencontre avec les 1000 mains à la pâte

Communauté de communes Lalbenque-Limogne

Admirer le petit patrimoine lotois

Un patrimoine de pierre sèche remarquable

Au cours de cet été, j’ai eu l’occasion de découvrir la destination Cahors-Vallée du Lot à travers un chemin mythique : la voie du Puy, qui est le chemin le plus renommé pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle. En parcourant ce célèbre chemin, la vallée du Lot m’a révélé un de ses plus beaux joyaux : un patrimoine vernaculaire (petit patrimoine rural) exceptionnel, rénové et entretenu par des locaux passionnés et engagés.

Un chantier de reconstruction de muret en pierre sèche par les 1000 mains à la pâte
Un chantier de reconstruction de muret en pierre sèche par les 1000 mains à la pâte
Vincent Nguyen - Région Occitanie
La pierre-sèche

Une technique lotoise

Mes aventures au sein de la destination Cahors-Vallée du Lot ont démarrées sur le célèbre GR65. Dès mon arrivée à Limogne-en-Quercy (premier village du GR65 sur la destination), j’ai pu constater l’omniprésence de murets en pierre sèche bordant le chemin. La pierre sèche est une technique de construction épatante, basée sur le savant assemblage de pierres, excluant ainsi l’utilisation de mortier. Ces murets sont accompagnés par de nombreuses autres constructions elles aussi en pierre sèche. Celles-ci portent de nombreux noms plus ou moins curieux : gariottes, caselles, cayrous... ou tout simplement cabanes pour les puristes.

La présence marquée de ces édifices s’explique par la constitution des sols extrêmement empierrés dans le Quercy. Il y a des siècles de ça, les paysans devant nécessairement retirer toute cette caillasse de leur champ afin de pouvoir l’exploiter, décidèrent d’utiliser cette matière brute afin de délimiter les différentes parcelles. Des cabanes furent également construites de la même façon afin d’offrir un abri aux bergers ou autres passants, ou encore pour servir de bergerie occasionnelle pour le bétail ou d’entrepôt pour le matériel agricole.

En tant que randonneuse à la recherche du contact avec la nature, j’ai particulièrement apprécié ces constructions naturelles permettant ainsi d’apporter un aspect intemporel au chemin. Ici presqu’aucune barrière ou clôture ne borde les champs, et grâce à ces constructions atypiques j’ai rapidement eu la sensation d’évoluer dans un monde tout droit sorti de l’imagination de Tolkien. En effet, on soupçonnerait presque ces petites cahutes de pierres être les nouvelles habitations des petites créatures que l’on nomme hobbit !

Au fur et à mesure que j’avance sur ce merveilleux chemin, je constate que certains de ces murets paraissent « comme neufs » alors que certains ont clairement subi les affres du temps. Ma curiosité piquée, je me demande qui a bien pu reconstruire ces charmantes petites cabanes et ces kilomètres de murets. Je trouve la réponse à ma question lors d’une pause que j’effectue à la halte pèlerin dans le village de Bach. Je découvre alors une exposition montrant le travail de restauration de ces constructions de pierres sèches par une association au nom évocateur : Les 1000 mains à la pâte !

Heureuse d’avoir obtenu un premier indice sur les personnes effectuant ce fastidieux travail, je pousse les recherches pour découvrir que cette association a été créé dans le but d’organiser chaque année une journée spéciale dédiée à la restauration des murets et à l’entretien du chemin. Je décide alors de contacter les personnes à l’origine de ce mouvement humain et solidaire. C’est ainsi que j’ai pu rencontrer Yes Lacam et Guy Messal, qui ont eu la générosité de répondre à mes questions, et ceci dans un cadre convivial dans un charmant café situé dans le village de Vaylats.

F. Laparra
Une amoureuse de la vallée du Lot ! Marjory

Passionnée de vieilles pierres, d'Histoire et de balades en plein air, j'ai choisi de découvrir la vallée du Lot à pied au cours de la période estivale. Ayant eu un coup de coeur pour ce territoire préservé et ses habitants chaleureux et authentiques, j'ai décidé de raconter mes aventures au sein de la destination Cahors - Vallée du Lot. 

Mes favoris
Vos coups de cœur