Pèlerin sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle
Pèlerin sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle
M. Cochet
En plein air

Deux jours fascinants sur le chemin de Compostelle dans les Causses du Quercy

Causse de Limogne
Situé sur la voie du Puy-en-Velay, chemin le plus renommé pour se rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle, le tronçon de la vallée du Lot reliant Limogne-en-Quercy à Cahors permet une randonnée des plus agréables assurant paysages féériques et sérénité. Présentation de ces deux jours de randonnée enchanteurs au cœur du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy.

Première fois que Marjory part en randonnée itinérante seule. Emue, rassurée et fascinée par ce qu'elle a vécu, elle vous raconte son témoignage.

Laissez-vous envoûter par la magie du Quercy...

Signalétique et chemin GR65
Signalétique et chemin GR65
M. Cochet

Un sentier de très bonne qualité

Pour une randonnée en toute sérénité

Tout d’abord, nous allons démarrer cet article par un point technique non négligeable : l’entretien et le balisage du chemin. Si vous voyagez seul, ou si vous n’êtes pas de grands experts de la randonnée, la peur de se perdre ou de se blesser sont des craintes auxquelles vous pouvez être confrontés. Marcher sur un chemin mythique tel que la Via Podiensis (appelée aussi Voie du Puy ou encore GR65) est alors le parfait moyen de découvrir l’itinérance pédestre en toute sécurité.  
Effectivement, vos peurs ne résisteront guère longtemps lorsque vous découvrirez un sentier de très bonne qualité facilitant ainsi une promenade des plus délicieuses, où vous pourrez découvrir le petit patrimoine lotois, minutieusement entretenu et restauré par l’association des 1000 mains à la pâte. 
De plus, le balisage très présent constitue un véritable atout pour ce chemin. En effet, il est impossible de se perdre puisque la fameuse peinture rouge et blanche est présente à chaque intersection et ponctue régulièrement les lignes droites afin d’empêcher tout doute de se forger dans votre esprit.  

Un voyage au-delà du temps

Saint-Jacques-de-Compostelle : un itinéraire intemporel

Lorsque vous démarrerez votre cheminement sur le GR65 au départ de Limogne, vous serez rapidement envoûtés par cette atmosphère mystérieuse spécifique de ce paysage quercynois. La randonnée débute par un sentier particulièrement boisé composé majoritairement de chênes pubescents, vous protégeant ainsi de la chaleur du soleil. Dès les premiers pas sous ces frondaisons, la forêt vous révèlera alors ses plus beaux joyaux : le son d’un coucou chantant au loin, les grillons répétant en chœur l’hymne de l’été, le bruissement des lézards et des musaraignes surpris par vos pas approchant…  

Dolmen du Joncas à Limogne sur le GR65
Dolmen du Joncas à Limogne sur le GR65
M. Cochet

Plongés ainsi dans la nature, alternant vallées boisées puis dégagées, vous effectuerez un véritable voyage à travers le temps. En effet, il est aisé d’imaginer croiser au détour d’un de ces chemins caussenards un chevalier des temps médiévaux, ou encore une créature magique tout droit tirée d’un conte de fée. Les dolmens vieux de 5000 ans situés aux abords de cet itinéraire ne feront qu’accentuer ce sentiment de déconnexion avec le monde réel. 

Papillon
Papillon
M. Cochet

Seule la traversée de charmants petits villages composés de belles pierres de couleur gris/brun vous rappellera la civilisation que vous venez de quitter. Ces ravissants hameaux et villages que sont Varaire, Bach, Vaylats et le Mas de Vers, avec leurs nombreux lavoirs papillon, puits et fontaines vous en apprendront plus sur l’histoire du pays traversé et de ses habitants. 
Puis, arrivera le moment phare de l’étape : l’arrivée sur Cahors. Pour cela, il faut faire preuve d’un peu de courage pour atteindre les hauteurs tant attendues. Toutefois, le jeu en vaut la peine, promis ! Les crêtes cadurciennes dans leur grande générosité vous partageront de sublimes vues sur les collines et vallées environnantes. Là-haut, même les fleurs paraissent à leur avantage avec une variété de couleurs toujours plus incroyables, et des odeurs envoûtantes vous transportant dans des contrées lointaines. Une petite pause est alors vivement recommandée pour contempler ce nouveau point de vue, particulièrement émouvant et résolument calme. 

Des histoires de vie

Et des rencontres bouleversantes
Pèlerins qui se tiennent la main sur le GR65
Pèlerins qui se tiennent la main sur le GR65
M. Cochet

Autre élément merveilleux lorsque l’on marche sur ce chemin, c’est la facilité avec laquelle les langues se délient et les liens se tissent, et ce aussi bien entre pèlerins qu’avec les locaux. Il est en effet très simple d’y faire de merveilleuses rencontres, comme ce fut le cas pour de nombreux pèlerins. 
Imaginez-vous alors vous ébahir devant la beauté d’une bâtisse caractéristique de la région et faire la rencontre de ses habitants hauts en couleurs. Ils vous offrent alors de quoi vous restaurer, et vous partagent leur histoire en toute simplicité. Vous voilà bouleversé par cette rencontre, imprévue et authentique. Un moment d’échange et d’intimité partagé avec des personnes qui vous étaient étrangères une heure auparavant ! Préparez-vous alors à faire maintes rencontres de ce type, puisque sur le GR65 il est très spontané et naturel de venir parler et se confier à son camarade de chemin. 

Sur le même thème

Mes favoris
Vos coups de cœur